MOT DU GRAND MAITRE

12/06/2014 17:35

12/06/2014 17:35

En cette deuxième année d'existence, faisons un bilan. Nos deux loges ont installé deux nouveaux Vénérables chacun avec un nouveau collége.

Les lois de l'ordre ont été respectées, mais plus encore c'est l'esprit dans lequel notre maçonnerie existe, qui a été respecté.

Merci aux frères pour l'entraide qu'ils ont montrés de loge à loge. Se séparer du monde profane pendant une soirée, c'est vivre l'esprit d'un moment différent. C'est prendre de son temps sur notre temps et dans la societé d'aujourd'hui, c'est peut-être ce qui nous manque le plus. C'est l'une des caractéristique de la maçonnerie que d'être hors du temps tout en étant de notre temps. Il nous est demandé d'être et non de paraître. Dans le monde profane, c'est plutôt l'inverse. 

La maçonnerie a toute sa raison d'être tout autant hier qu'aujourd'hui, et peut-être encore plus aujourd'hui. La tâche est immense et difficile. C'est précisément ce qui rend notre présence en loge exaltante, passionnante mais humble. Nous souhaitons un monde meilleur et les maçons ne sont pas les seuls à le souhaiter. Nous ne pouvons qu'aider et soutenir les hommes de bonnes volonté, e je penses à toutes les oeuvres caritatives de par le monde et à l'implication de nos frères dans la societé civile.

Le souci de l'ordre, c'est de transmettre ce qu'il a reçu, veiller à la régularité sans altérer l'esprit du message qui lui a été transmis. Au dela des rituels et des mots dont ils sont constitués, c'est l'esprit qui nous anime qui est le plus important.

Je vous remercie pour le travail fournit tout au long de l'année. L'enrichissement que vous avez apporté par le contenu de vos travaux dans vos loges respectives.

Je n'ai qu'un souhait, que cette nouvelle année soit fructueuses, si ce n'est plus, que celle qui vient de s'écouler

A tous merci.

Que le G.L.A.D.U. nous garde.

Le Grand Maître